ONG Tiipaalga : Visite guidée dans les villages de Barama et de Sondre – 18 Octobre


Dans le cadre de la célébration de ses dix (10) ans d’existence, l’ONG Tiipaalaga a convié le mercredi  18 octobre 2017 ses partenaires dont le Conseil National pour l’Agriculture Biologique (CNABio) à une visite guidée de trois sites dans les villages de Barama et de Sondré dans la commune de Laye.

 

C’est la parcelle de mise en défense (MED) de trois (3) ha du groupement NEBLABOUM dans le village de Barama qui a accueilli en premier, l’équipe de l’ONG Tiipaalga conduite par les Chargés de Programmes (CP). En présence de la cofondatrice de l’ONG NewTree, du premier adjoint au Maire de Laye, du représentant du Ministère de l’environnement et des partenaires, la représentante des femmes a remercié l’ONG Tiipaalga pour leurs actions en faveur des 82 femmes membres du groupement.

 

La  mise en défense consiste à clôturer un terrain par des grillages produits sur place par les bénéficiaires sur instruction de Tiipaalga. Elle permet de protéger le terrain des influences externes comme la divagation des animaux et la pression anthroposophique (coupe de bois abusive) et participe de ce fait à la régénération de la nature. Aux bordures intérieures de la clôture a été réalisée une haie vive à l’aide de 3500 plants d’acacia Sénégal et une bande culturale qui permet aux femmes de réaliser la culture de l’oseille et du niébé. La bande culturale joue aussi le rôle de pare feux pour sécuriser le site de mis en défense. La MED permet de générer d’autres revenues à travers la commercialisation de la paille ou encore par l’installation de ruches sur le site pour la production du miel.

 

La deuxième visite dans les ménages de Barama a permis aux convives de découvrir le Foyer trois (3) Pierres Améliorés (F3PA) d’une durée de vie de cinq (5) ans. La conception de ce foyer a été possible grâce à l’effort conjoint de l’ONG Tiipaalga et de l’institut 2IE. Selon les utilisatrices, les foyers sont hygiéniques, simples, construits à moindre coût avec une rapidité de cuisson et permettent d’économiser le bois, de protéger l’environnement, de lutter contre la désertification. Grace aux formations reçues d’une animatrice de Tiipaalga, les femmes perpétuent cette connaissance afin de toucher d’autres ménages.

Au nom des femmes M. Kaboré Amidou membre du Conseil Villageois de Développement (CVD), a remercié l’ONG Tiipaalga pour cette initiative noble et leur a traduit toute sa reconnaissance.

 

Notre visite s’est achevée dans la plantation de M. Soumaïla dans le village de Sandré. Avec lui, les visiteurs ont fait connaissance des techniques agro écologiques qu’il applique dans son champ. Sur une superficie de 3,75 ha, la technique de la demi-lune a permis à M. Soumaïla de réhabiliter son sol dégradé et surtout de produire malgré la saison perturbée par des pluies irrégulières et rares à la différence de certains planteurs, du sorgho, du maïs et du niébé en abondance et de bonne qualité. Il pratique également la Régénération Naturelle Assistée, le Zaï, les cordons pierreux et dispose d’un bassin de collecte d’eau pour arroser ses cultures.

Sur place, les visiteurs ont aperçu les prototypes de demi-lunes et la fosse fumière servant à la production de son composte. Notons que dans la phase de démarrage de ses activités, il a été appuyé financièrement et matériellement par Tiipaalga. En termes d’organisation, M. Soumaïla travaille avec un technicien de Tiipaalga mais aussi avec d’autres paysans à travers des partages de connaissances et des visites terrains.

 

Visiblement ému, il n’a manqué de mots pour remercier à la fin de la visite les membres de Tiipaalga pour leur accompagnement.