Journées Portes Ouvertes (JPO) de La Saisonnière: l’agriculture bio et les produits certifiés BioSPG à l’honneur - 23/24 décembre 2017


Certifié BioSPG par le Conseil National de l’Agriculture Biologique (CNABio), l’association la Saisonnière a ouvert ses portes les 23 et 24 décembre 2017 aux grand public et aux consommateurs lors de ses journées portes ouvertes.

Les JPO dont l’objectif principal est de promouvoir la culture hors sol sur table (micro jardinage bio), a connu la participation de plusieurs opérateurs certifiés BioSPG

A travers expositions de produits biologiques et visites de sites, les consommateurs ainsi que les invités ont pu découvrir les différentes activités de la saisonnière (couture, tissage, alphabétisation, micro jardinage) et ont été mieux instruit sur l’agriculture biologique.

 Les JPO ont été également l’occasion pour les consommateurs de visiter les stands mis à leur disposition. A cet effet, ils se sont non seulement approvisionnés mais ont pu découvrir la diversité des produits biologiques.

Sise au quartier Oudtoeghin-Bendogo l’association la Saisonnière regroupe une quarantaine de femmes qui évoluent dans le  micro jardinage et une soixantaine dans la couture et le tissage. Elle œuvre à l’autonomisation sociale et économique des plus défavorisées, en l’occurrence les femmes et la prise en charge des jeunes filles vulnérables.

Avec l’engouement et le succès qu’ont connu les journées portes ouvertes, nul doute que rendez-vous est déjà donné en 2018 aux consommateurs et à la population pour encore une fois découvrir les produits biologiques.    


Interview: Mme SEDGHO née HEMA Salamata Sophie Présidente fondatrice de l’association La Saisonnière


Présentez-nous l’association la Saisonnière ?

 

L’association la Saisonnière est une organisation de la société civile Burkinabé sise au quartier Ouidtoeghin Bendogo secteur 42 (ex 27) qui a été créée en 2004. Elle existait d’abord sous forme de groupement avant d’évoluer en association en 2006, elle occupe donc le site actuel depuis 10 ans. La Saisonnière compte une centaine de femmes dont 40 travaillent directement sur le site dans la promotion de l’agriculture biologique.

Sa vison est de rendre les femmes de moins en moins vulnérable et par ricochet de lutter contre la pauvreté. Concrètement, la Saisonnière œuvre à l’autonomisation sociale et économique des plus défavorisées, en l’occurrence les femmes et la prise en charge des jeunes filles vulnérables.

L’association évolue dans plusieurs activités dont la couture, le tissage, le micro jardinage soutenus par l’alphabétisation et le maraichage (activité première depuis la création).

Elle compte en son sein quatre (4) centres d’apprentissage à savoir le centre de couture et de tissage qui ont été créés en 2010 et comptent une soixantaine d’apprenantes. Le centre d’alphabétisation et de micro jardinage quant à eux comprennent 40 apprenants et ont vu le jour en 2016.

 

Quel type de culture faites-vous dans votre jardin?

 

La Saisonnière est en pleine production biologique. Elle a été d’ailleurs certifiée BioSPG le 09 octobre 2017 par le CNABio. Nos pratiques culturales diffèrent des autres producteurs conventionnels, nous utilisons des bio fertilisant et des bio déparasitant pour notre santé et celle des consommateurs. La Saisonnière cultive dans son jardin toutes les plantes locales comme l’amarante, le cléome, le gombo, l’aubergines ainsi que les plantes d’ailleurs comme la laitue, le navet, le radis, le haricot vert, le persil… . Nous vendons sur place dans le jardin et dans les marchés biologiques à Ouagadougou.

 

Qu’est-ce que l’association à apporter concrètement aux membres ?

 

Les femmes de l’association ont été recrutées selon des critères basés sur la vulnérabilité. Chaque femme dispose d’environ six (6) planches avec un bénéfice de 70 à 80 000 Frs tous les deux (2) mois. Cette somme leur permet de prendre en charge la famille et de scolariser les enfants. Etant dans une zone périphérique les pratiques des femmes sont presque identiques à celles du village, cependant, l’association a contribué d’une part au changement de comportement des femmes et d’autre part à relever leur niveau de vie.

 

Quel a été l’apport de la certification BioSPG pour la Saisonnière ?

 

La certification BioSPG obtenue en octobre 2017 a été d’un apport inestimable pour notre association en termes de visibilité. Grace au label BioSPG, les consommateurs sont rassurés en achetant les produits issus du jardin. Aussi, nombreuses personnes visitent le site, la vente bord champ et sur le marché s’est accrue. Pour les jours ordinaires l’association reçoit de ce fait sur son jardin, plus d’une cinquantaine de clients voir plus.

 

Quel conseil avez-vous à donner aux producteurs conventionnels et aux consommateurs ?

 

A l’endroit des producteurs conventionnels, je demande d’essayer le bio car loin de ce qu’ils pensent, l’agriculture biologique est plus rentable que le conventionnelle. Avec son mode de production naturelle, les consommateurs et eux auront la santé. Le bio c’est lié la santé à la nutrition.

 

Quel est votre mot de fin ?

 

L’association la Saisonnière remercie tous les acteurs du SPG, nos partenaires et en particulier le CNABio qui nous a accompagnés pour la certification BioSPG. Nous espérons que notre  association et particulièrement notre jardin servira d’exemple pour les autres jardins qui ne sont pas encore dans le système et qui ne sont pas certifiés. Nous remercions également tous les acteurs qui ont participé aux journées portes ouvertes de la Saisonnière.    

Quelques témoignages


Mme OUEDRAOGO Julie Rose

Visiteuse  / Consommatrice de produits Bio

La journée porte ouverte est une bonne initiative que j’encourage. Depuis que j’ai connu la Saisonnière, je viens y faire régulièrement mes achats. Contrairement aux produits sur le marché les légumes ici sont rassurants car ils sont saints et propres. Ailleurs je ne sais pas quel genre de produit est utilisé dans la production des légumes. Les produits sur le marché ne sont pas hygiéniques et transmettent le plus souvent des maladies raison pour laquelle je préfère acheter mes légumes biologiques à la Saisonnière.

Les produits biologiques ont un bon goût naturel et se conservent longtemps. Sinon les autres produits sur le marché se détériorent même quand ils sont conservés au frigo deux à trois jours après.

Je demande aux autres femmes de venir s’approvisionner à la Saisonnière et de consommer les produits biologiques qui sont bons pour notre santé et celle de nos enfants.    

Mlle OUEDROGO Rahinata

Pensionnaire du centre de couture de la Saisonnière

Cela fait environ quatre (4) mois que mes amis et moi sommes dans le centre de couture. Grâce à la  bonne formation que nous recevons, nous sommes arrivés en quelques mois  à découper les habits, à prendre les mesures et à tisser à la main.

Nous confectionnons déjà nos propres vêtements et ceux que nous commercialisons sur le marché. Notre formation durera deux (2) ans avec à la clé une attestation de fin de formation. Nous pourrons donc nous installer à notre propre compte afin de continuer à subvenir à nos besoins et à ceux de nos familles.

Nous remercions la responsable de la saisonnière pour les JPO qui vont permettre de connaitre nos réalisations mais aussi pour la chance qu’elle nous a offert d’apprendre un métier. Nous encourageons nos sœurs à venir se former ici pour mieux se prendre en charge.    

Mme KABORE née Isabelle

Visiteuse JPO / Consommatrice de produits Bio 

 La JPO m’a permis de découvrir d’autres produits biologiques en dehors des condiments que j’achète tous les jours.

J’ai fait la découverte des produits biologiques grâce à une de mes copines. Pour me rassurer je me suis rendu à la Saisonnière pour en acheter. J’ai constaté une grande différence en terme de goût entre ces produits et ceux que j’achetais au marché.

Les produits biologiques ont un bon goût, ils sont naturels et sont bons pour la santé ce qui m’a motivé. Depuis lors je paye tous les jours mes condiments au jardin de la Saisonnière pour ma cuisine. En tout cas, pour ma santé et celle de ma famille je préfère le bio.

De nos jour l’on constate que les maladies sont liées à notre alimentation c’est à dire aux légumes cultivés à base de produits chimiques que nous utilisons. J’invite donc les autres femmes à faire comme moi, à consommer le bio pour qu’elles aient moins de maladies.    

M. KAMBIRE Innocent Tielma

Journaliste à Sidwaya / Consommateur de produits bio

Cela fait plus de trois ans que je consomme le bio. Sincèrement j’habite à côté du jardin mais je ne savais pas qu’il produisait du bio.

 Depuis 2014 j’achetais la salade dans la rue alors une fois j’ai essayé de produire un article sur la salade, j’ai fait donc le tour des producteurs mais le constat était amer. Suite à ce constat, j’ai arrêté de consommer la salade jusqu’au jour où j’ai été informé de l’existence de la Saisonnière qui produit de la salade bio. C’est depuis lors que je m’approvisionne ici.

Il n’y a pratiquement rien à dire sur les produits biologiques. Lors de mes achats il m’arrive de taquiner les dames en disant que leur salade peut être consommée sans l’avoir lavé. Pour dire que les produits biologique sont bons pour la santé et sont sains.

Je conseille les autres à consommer les produits biologiques pour leur bien-être. Bien qu’ils existent certains supports de communication, je souhaite qu’il ait plus de publicité pour mieux faire connaitre les produits. Cette publicité pourra donc amener beaucoup de personne à se tourner vers le Bio.    

Mme SINATRE née OUEDRAOGO Aminata

Formatrice / Responsable et du Micro Jardinage à la Saisonnière

Les JPO sont une occasion pour nous de faire connaitre la technique du micro jardinage aux  populations et de découvrir les équipements que les élèves de la première promotion formés au micro jardinages ont réalisés.

Le micro jardinage est une technique permettant de palier le  problème de terre.  C’est un petit jardin utilisé dans les familles, c’est une culture familiale qui est produit sur une table. Le micro jardinage est avantageux car il  ne consomme  pas assez d’eau et d’espace, il est moins fatiguant et n’occupe pas tout le temps du producteur.

 Pour vulgariser cette technique, nous formons dans le centre 20 élèves (filles come garçons) pour  une durée d’un. Ils apprennent à fabriquer la table, à produire sur cette table et à terre. Après la formation ils pourront s’installer à leur propre compte avec l’opportunité d’utiliser le matériel du centre pour l’exécution de leurs marchés.

Nous invitons donc les parents à faire venir leurs enfants mais aussi à s’intéresser à cette technique. Nous remercions la responsable de la saisonnière pour l’effort qu’elle fournit  au quotidien et pout tout ce qu’elle fait pour nous en terme d’apprentissage.    

Mme SORE Awa

Jardinière à la Saisonnière

En dix ans de métier dans la maraichère culture ici à la Saisonnière, c’est une grande joie pour nous de recevoir les populations sur notre site.

Pour notre santé et celle des consommateurs nous utilisons des produits naturels pour notre culture. Nous travaillons dans de bonnes conditions et dans la cohésion. Nous sommes fières du travail que nous faisons et cela nous apporte beaucoup de revenu.

Nous arrivons à scolariser nos enfants et à nous occuper de nos enfants grâce au  jardinage. Notre grande joie c’est d’entendre les gens nous féliciter pour la qualité de nos légumes biologiques. Nous disons merci à la responsable et prions Dieu à ce que le travail aille de l’avant afin que de nombreuses personnes viennent acheter nos légumes.    

Mme COMPAORE Cécile

Formatrice en tissage à la Saisonnière

Je travaille dans le centre il y a 3 ans maintenant. Les JPO sont une bonne occasion pour nous les femmes tisseuses car ils vont permettre de faire connaitre nos réalisations.

Notre centre comprend une vingtaine de tisseuses qui suivent une formation gratuite d’un an avec à la fin une attestation. Le travail se fait en association, nous recevons des commandes de personnes extérieures et reproduisons des modèles que certains clients nous proposent.

Les bénéfices de notre activité sont énormes. Grace aux tissages nous arrivons à scolariser nos enfants, nous arrivons à nous nourrir, à nous habiller et à nous soigner. Nous remercions infiniment la présidente de la Saisonnière pour cette belle initiative à l’endroit de nous les femmes. Nous demandons le soutien des partenaires. Avec leurs aides les tisseuses recevaient auparavant le matériel de travail à la fin de la formation.