2017

Journées Portes Ouvertes (JPO) de la Saisonnière 23/24 décembre 2017


Certifié BioSPG par le Conseil National de l’Agriculture Biologique (CNABio), l’association la Saisonnière a ouvert ses portes les 23 et 24 décembre 2017 aux grand public et aux consommateurs lors de ses journées portes ouvertes.

 

Les JPO dont l’objectif principal est de promouvoir la culture hors sol sur table (micro jardinage bio), a connu la participation de plusieurs opérateurs certifiés BioSPG

A travers expositions de produits biologiques et visites de sites, les consommateurs ainsi que les invités ont pu découvrir les différentes activités de la saisonnière (couture, tissage, alphabétisation, micro jardinage) et ont été mieux instruit sur l’agriculture biologique.

 Les JPO ont été également l’occasion pour les consommateurs de visiter les stands mis à leur disposition. A cet effet, ils se sont non seulement approvisionnés mais ont pu découvrir la diversité des produits biologiques.


Lancement du projet PA-EESSA: Des membres et sympathisants du CNABio parmi les bénéficiaires – 07 novembre 2017


Le Projet d’Appui aux Entreprises de l’Économie Sociale et Solidaire en Afrique (PA-EESSA) permettra à terme de former 120 leaders et responsables des entreprises ESS. Dans la première phase 2017-2018, plusieurs membres et sympathisants du CNABio tels que la Saisonnière, le Baobab, Watinoma, APAD Sangié sont parmi les structures qui bénéficieront de 3 sessions de formation en théorie et par la suite des stages pratique dans des structures de l’ESS.    


ONG Tiipaalga : Visite guidée dans les villages de Barama et de Sondré – 18 Octobre


Dans le cadre de la célébration de ses dix (10) ans d’existence, l’ONG Tiipaalaga a convié le mercredi 18 octobre 2017 ses partenaires dont le CNABio à une visite guidée de trois sites dans les villages de Barama et de Sondré dans la commune de Laye. Cette visite a permis d’apprécier les réalisations phares de Tiipalga tels que la mise en défense (MED), les Foyers à 3 Pierres Améliorés (F3PA), et l’agroécologie et de comprendre leurs approches de travail avec les bénéficiaires.


Le CNABio dans le SPG-Newsletter de l'IFOAM


L’organisation faitière mondial pour des mouvements en agriculture biologique IFOAM (International Foundation for Organic Agriculture Movements) publie bimensuellement un « PGS – Newsletter »

 

Dans l’édition janvier/février 2017, le Burkina Faso est représenté par le SPG du CNABio. Bonne lecture. (En anglais, 2.2 MB)

2016

Lancement de la Campagne de Certification BioSPG 2016-2017 - 16 Novembre


Le CNABio lance sa deuxième campagne de certification biologique en utilisant son Système Participative de Garantie SPG.

A cet effet nous organisons

- un atelier d'information le 16 Novembre 2016 a l'Hotel des conférences Ouind-Yidé a huit heures

- une formation à l'endroit des Bureaux de Contrôle de l'Opérateur (BUCO) du 22-26 novembre 2016.

 

 

En effet après la phase test SPG qui a connu des résultats satisfaisants, le CNABio est à sa seconde campagne dans lequel, il compte l'ouvrir à tous ses membres et futurs membres qui sont aptes à participer.

Veuillez dès maintenant vous manifester pour y prendre part en identifiant un technicien disponible dont le rôle sera d’accompagner les  producteurs  et qui coordonne les activités entre ces derniers et le CNABio     

Alors pour être éligible à cette seconde phase voici quelques conditions à respecter:

- Être membre du CNABio ;

- Avoir au moins un site de production écologique et n’ayant pas reçu de produits chimiques au moins sur trois (3) années de productions antérieures;

- Éviter les sites parallèles et les doublons (Écologique et conventionnel) ;

- Avoir un personnel pour le suivi de la production;

- Être disponible à recevoir et accompagner l’équipe technique et le Comité Central de certification du CNABio à tout temps.

Notons que pour cette nouvelle campagne les produits concernés à être certifier BioSPG sont : Les produits maraîchers, céréaliers, fruitiers, l’apiculture et les produits transformés issus de ceux cités précédemment.

Atelier de partage d'expériences et de capitalisation des expériences de plaidoyer réussies - 14 et 15 juillet


 Le plaidoyer est un élément primordial dans l’atteinte des objectifs des organisations de la société civile. Il leur permet de nouer des partenariats efficaces et durables dans le cadre de la mise en œuvre de leurs activités et programmes. Au Burkina Faso, les ONG et associations œuvrant pour le bien-être des populations en font usage dans leurs pratiques quotidiennes pour influer sur les politiques publiques dans leurs différents domaines d’activités. Ainsi, dans le domaine de la production agricole, des organisations de la société civile œuvrent tant bien que mal pour rendre plus productives leurs actions à travers un engagement pour l’accès des petites exploitations agricoles au financement public. C’est pour rendre leurs actions plus dynamiques et efficaces que le CNABio, en partenariat avec TrustAfrica et des organisations telles que le FENOP, le SPONG, l’Interprofessionnel Lait, l’Autre Terre, a initié un atelier de partage d’expériences et de capitalisation de plaidoyers réussis en faveur d’une quinzaine d’organisations de la société civile. Cet atelier s’inscrit dans le cadre d’un projet global intitulé : « Plaidoyer pour un accès effectif et équitable des petites exploitations agricoles du Burkina Faso au financement public de l’Agriculture.» Le Cabinet TallMedia Group, à travers son Consultant principal Cheick Tall, a animé cet atelier qui a eu lieu les 14 et 15 juillet 2016 à l’Hôtel des Conférences de Ouagadougou. 

 


Conférence sur les OGMs - 28 mai


Une conférence débat sur les OGMs a eu lieu le 28 mai 2016 avec Jp Joseph Sikeli, point focal régional de la COPAGEN, le professeur Jean Didier ZONGO, Ousmane Tiendrebeogo du Syntap, Zinaba Rasmane du Balai Citoyen et Christian Legay du CCAE Burkina pour interpeller nos chercheurs Burkinabè.


Déclaration de Ouagadougou sur les semences paysannes - 3 mars 2016


Le 3 mars 2016, plusieurs représentants de la sous-région, travaillant sur les semences, la souveraineté alimentaire, la résilience et l'adaptation des communautés face aux effets changements climatiques... ont adopté une déclaration sur les semences paysannes.

Burkina Faso - La fin de la culture du coton OGM Bt pour 2018 ?                      Christophe Noisette, février 2016


2008 : le Burkina Faso autorise la commercialisation du coton OGM Bt de Monsanto. Mais à peine 10 ans après, la filière coton burkinabée envisage d’abandonner cette culture, mécontente de la qualité des fibres du coton Bt.

Le Burkina Faso a autorisé la commercialisation du coton OGM Bt de Monsanto en 2008. Monsanto a croisé deux variétés burkinabés avec une variété américaine qui contenait le gène Bt (Bollgard II) qui produit un insecticide contre le ver du cotonnier.

Historiquement, le coton burkinabé était réputé pour la qualité de sa fibre, qualifiée de « longue, résistante et uniforme » et pour un taux d’égrenage [1] élevé. Cette dernière qualité est liée en partie à une récolte manuelle car elle assure la pureté du coton qui contient alors peu de matière organique non désirée.

 

Source : infogm.org


Le Burkina Faso abandonne le coton Bt transgénique                                              samedi 6 février 2016


Le Burkina Faso a décidé d’abandonner le coton Bt transgénique, ce qui pourrait fortement influencer l’avenir des cultures GM en Afrique de l’Ouest. Le pays a en effet commencé à éliminer complètement le coton transgénique, en invoquant la qualité inférieure des fibres de coton, obtenus avec ces cultivars GM.

 

Source : lefaso.net


Étudiants à la rencontre de l’agroécologie (du 8 au 10 janvier 2016)


Des étudiants, tout droit venus de France, ont atterri à Ouagadougou pour mener un projet autour des initiatives citoyennes avec une phase importante sur l’agroécologie. Leurs objectifs étant, d’abord, de transmettre et de communiquer autour de pratiques alternatives et innovantes à travers la réalisation d’un documentaire.